Mes lectures de Février

Voici mes lectures du mois ; quatre livres différents, l'un orienté cuisine japonaise, un roman pour les ados parlant de tolérance, un thriller avec le couple idéal, et le témoignage d'une américaine sur sa vie en français....

--Same sun here par Silas House et Neela Vaswani (en anglais seulement)

Les romans épistolaires se font rares de nos jours et encore plus sous la forme de littérature pour les adolescents. Ce qui rend ce livre encore plus spécial est qu'il a été écrit à deux voix, ce qui rend les lettres encore plus crédibles puisque le ton est différent selon les auteurs. On y fait la connaissance de Meena et River. Meena est une jeune immigrante indienne qui vit à New York dans le quartier chinois et River est un jeune américain de souche, vivant dans l'Amérique profonde au Kentucky. Ils se rendent compte qu'ils ont beaucoup en commun et nous font découvrir les USA d'aujourd'hui à travers leurs yeux et découvrir les problèmes de chacun : un environnement pollué par l'industrie minière et le chomage pour le père de River, une vie quotidienne incertaine pour l'immigrée qu'est Meena. Un livre qui nous montre qu'on peut s'entendre et trouver des points communs quand on prend la peine de se parler, et qui vous donnera peut-être envie de trouver un(e) correspondant(e)!




--Super sushi ramen Express par Michael Booth (en anglais)

Michael Booth est un journaliste voyageur et dans son précédent livre il nous parlait de la Norvège et du fait que les Norvégiens sont des gens "presque parfaits"....Cette fois il nous emmène faire un tour du Japon par le biais de sa cuisine. Voilà un livre qui me convenait tout à fait car je rêve de visiter le Japon et je suis très curieuse de sa cuisine et de ses ingrédients exotiques. On apprend aussi plein de petites anecdotes sur la culture japonaise, les Sumo, le caractère des Japonais. Vous apprendrez ce que sont le wasabi et le dashi, quel gout a la viande de baleine, et pourquoi les MSG ne sont pas si mauvais. Michael Booth parcourt presque toutes les régions du Japon, nous faisant sortir des sempiternelles Tokyo et Kyoto.

Un livre à ne pas lire si vous avez faim.....



--Behind closed doors (derrière les portes en francais)


Lorsque Grace a rencontré Jack, elle ne pensait pas qu'il s'intéresserait à elle : un brillant avocat fortuné et galant, il est l'homme idéal. Il est même le seul à vouloir encore la fréquenter lorsqu'il apprend que Grace doit s'occuper de sa soeur, qui est trisomique. Jack demande Grace en mariage et promet de s'occuper aussi de sa sa soeur. C'est là que les choses commencent à changer.

Dès les premières pages, j'ai senti que la relation entre les deux personnages n'était pas ce qu'elle paraissait; tout est trop parfait, Grace est trop soumise et Jack trop orgueilleux et pas du tout sympathique dès le départ. J'ai rencontré plusieurs couples en relation abusive dans ma vie et j'ai tout de suite "flairé" les signes indicateurs entre eux. Mais il y a bien plus qu'une relation abusive entre Jack et Grace. Vous saurez pourquoi lorsque vous le lirez! Le suspens est là, la fin est très satisfaisante et j'ai bien aimé l'alternance des chapitres entre passé et présent. J'ai parfois trouvé que l'auteur poussait le bouchon un peu loin, et son héroine aurait eu plusieurs occasions de s'en sortir....Au total, un bon thriller dans la lignée de "gone girl".

--When in French : Lauren Collins (Lost in French pour la version française!)


Une américaine rencontre l'homme de sa vie, un Français du nom d'Olivier, dont elle n'arrive pas à prononcer le nom et qu'elle appelle donc "Baby"....Comme beaucoup d'Américains, elle avait appris un peu de français à l'école mais pas suffisamment pour s'en sortir :
«À Genève, mon ignorance du français créait une asymétrie entre nous. J'avais besoin d'Olivier pour des choses aussi élémentaires qu'acheter un billet de train. Il était mon traducteur, mon navigateur, mon secrétaire... J'étais comme une personne âgée ou très jeune, dépendant presque entièrement de lui», écrit-elle.
J'ai beaucoup aimé ce livre tout simplement parce que je m'y suis un peu retrouvée, en tant qu'immigrée dans un pays étranger auquel j'ai du m'adapter. Même si je me débrouillais mieux en anglais qu'elle en français en arrivant aux USA, je me reconnais dans les problème de prononciation, dans les quiproquos culturels, dans la gêne quand je me sens en minorité......Vous apprendrez aussi pas mal de petits choses sur la linguistique, l'origine des mots et sur l'Académie française.
«L'Académie française intervient comme un gardien surprotecteur de la langue française, frémissant en imaginant avec qui celle-ci est sortie, à quelle heure elle est rentrée la veille et comment elle peut survivre dans un monde cruel sans compromettre sa dignité», écrit-elle avec humour, ajoutant qu'aux yeux de l'Académie française, le grand corrupteur, c'est «l'anglais, ce bruyant parvenu qui a fait fortune en vendant du Coca et des ordinateurs».

Commentaires

  1. Lost in French m'a l'air vraiment pas mal du tout !!! Pourtant à Genève je pense qu'ils parlent peut être un peu plus Anglais que nous pauvres Français non ? lol
    La pauvre, je vais me mettre le livre en Wishlist, je verrais si je me le prends un de ces quatre ^^

    https://mellecupofteabouquine.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai beaucoup aimé si on s'intéresse à la linguistique et aux différences culturelles c'est top!

      Supprimer
  2. Lost in French m'intéresse beaucoup! Je vais essayer de mettre la main dessus! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouve vraiment tres interessant! bonne lecture!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Merguez maison/ Homemade merguez sausages

Mousse-crème au chocolat

Terrine de canard aux fruits secs