Passer un IRM, une épreuve pour moi





C'est la troisième fois que j'allais passer sur la table d'IRM dans ma vie. Et je suis une hypersensible....

La première fois, c'était dans un tube classique. Je n'étais pas à l'aise mais j'avais emmené un masque avant qu'on me glisse dedans ce qui m'empêchait de voir que j'étais enfermée comme dans un cercueil. La deuxième fois j'avais opté pour un IRM ouvert mais cela n'a pas vraiment amélioré les choses, j'avais toujours cette angoisse sourde, comptant les secondes jusqu'à la fin. Il faut dire que ce n'est pas seulement ma clautrophobie qui me gêne, mais aussi les bruits métalliques répétitifs et les vibrations. Je suis très sensible aux bruits, je fais facilement une "surcharge" auditive et ces bruits me rendent littéralement folle comme si je voulais sortir de ma peau, on dirait que ca ne va jamais finir....si vous êtes irrités par le bruit des ongles sur un tableau noir, alors imaginez avoir à subir ça pendant 18 mn. En plus du bruit, c'est sa répétition qui rend le tout comme une longue séance de torture. Vous ressortez de là désorientée, en ayant envie de vomir. Cela m'avait fait la même chose, en plus fort, quand le dentiste avait utilisé une fraise à vibrations, on a l'impression que vos os sont secoués indépendamment de votre corps. C'est extrèmement désagréable.

Pour info il semble que le niveau de bruit dans une telle machine soit plus fort qu'on ne s'y attend. Je conseille donc à tous de porter des bouchons d'oreilles. Le niveau moyen se situe à 100dB, soit le bruit d'une scie électrique. Il peut monter jusqu'à 120, soit le bruit d'un marteau piqueur.

Bref, cette fois j'ai encore choisi un IRM ouvert mais il était différent du modèle de la deuxième fois, et moins ouvert, comme celui-ci:



La couchette qu'on voit sur la photo est ensuite glissee dans le trou à l'arrière. Une fois allongée, je me sentais comme le monsieur ci-dessous, sauf que c'etait fermé sur les deux cotés. Par rapport à l'IRM normale (tube) c'est donc à peine différent, plus large peut etre, mais cela ne change rien quand on ne peut pas bouger....car....on a toujours ces quelques centimètres seulement d'espace entre le visage et le "plafond", d'ou une sensation d'enfermement ou de couvercle...on ne peut pas tourner la tête ou bouger.


Je me sentais enfermée dans une boite, sauf que je n'avais pas d'écrans autour de moi comme cette fille :


Bref, j'ai fait une grosse crise de panique, malgré mon masque sur les yeux la deuxième fois et mes bouchons d'oreilles. On a du tout arrêter et j'ai du reprendre rendez-vous pour un IRM avec Valium. Espérons que je ne vais pas encore me faire honte....mais on n'y peut rien, être hypersensible n'est pas un choix que j'ai fait. Et ici il ne s'agit pas de courage mais de controle de soi-même, et je n'en ai aucun lorsqu'il s'agit de certains stimuli.







Commentaires

  1. Hello !

    J'en passe une prochainement justement.. Et je panique également quand je me retrouve enfermée avec des bruits bizarres autour de moi.. La dernière fois pour un scanner c'était la même chose ! Alors je compatis..

    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  2. Dur dur, j'en ai eu aussi plusieurs.
    J'ai eu de la chance, car pour le 1er était installé un jeu de miroirs qui faisait qu'en levant les yeux je voyais l'extérieur et les manipulateurs. Donc j'avais moins l'impression d'être enfermée.
    Pour les suivants : musique dans les oreilles et concentration maxi sur ma respiration par le ventre.
    Chacun utilise tout ce qu'il peut, je te souhaite de trouver TA solution. Bon courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne Claude de ton commentaire, en effet je pense qu'avoir un miroir m'aurait bien aidée. J'y retourne lundi avec une anesthésie légère.....

      Supprimer
  3. Bah dis donc ça n'a pas l'air simple de passer une IRM ... Ca fait même froid dans le dos ... Courage pour la prochaine fois !! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Merguez maison/ Homemade merguez sausages

Mousse-crème au chocolat

Terrine de canard aux fruits secs