Ma quinzaine de lecture, fin mars

Je n'ai lu que deux livres, mais il faut dire qu'ils étaient très denses.

D'abord un livre sur la nature, écrit par un allemand du nom de Peter Wohlleben et un roman contemporain sur la vie de trois personnages dont la vie s'entrecroise, écrit par Karine Tuil.

Le premier livre nous conduit parmi les arbres, qu'ils soient dans la forêt ou en ville. Contrairement à ce qu'on pense, les arbres ne sont pas des être inanimés et passifs. Ils communiquent entre eux par le biais de leurs racines, s'envoient des avertissements en cas de danger (attaques d'insectes) réagissent à des stimuli en créant des produits chimiques dans leurs feuilles. Ils éprouvent aussi des "sentiments" comme la solidarité ou même la souffrance. Les forêts sont des communautés vivantes, en évolution, ce qu'on ne remarque pas car cela se fait sur des centaines d'années.....Bien que très documenté, cet ouvrage se lit facilement, sans jamais de jargon scientifique qui pourrait freiner la lecture pour des non-initiés comme nous. L'auteur a travaillé pendant 20 ans dans la gestion des forêts, et gère aujourd'hui des arbres pour une assocation écologiste. Après avoir lu ce livre, je me disais que devenir végétarien pour ne plus faire souffrir les animaux n'avait aucun sens à moins d'accepter aussi de ne plus manger de végétaux.....ou ne plus manger du tout!



Ma deuxième lecture était tout aussi intéressante. Karine Tuil a écrit plusieurs romans dont trois avaient figuré dans la liste de nomination pour le prix Goncourt.
Je ne peux qualifier son style que de "percutant". On commence fort avec la description de scènes de guerre en Afghanistan.

C'est un roman à trois personnages, et chaque chapitre se consacre à un personnage en alternance. On y rencontre Romain, un soldat français souffrant de stress post-traumatique et amoureux de Marion, une journaliste, elle-même en couple avec le deuxième personnage, François Vély, un homme d'affaires extrèmement riche et évoluant dans les sphères bobo parisiennes. Le troisième personnage est issu des banlieues mais travaille pour l'Elysée et essaie de se sortir de sa condition, sans vraiment y parvenir. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture, clair et concis, ainsi que les personnages tous complexes et tous représentatifs de notre époque. On y traite de beaucoup des sujets de notre époque, depuis divers points de vue, c'est ce qui rend le tout intéressant : le racisme, le communautarisme, les guerres inutiles, le désespoir ambiant, les luttes de pouvoir,
Soyez patients car ce roman est assez long mais il est passionnant.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Merguez maison/ Homemade merguez sausages

Terrine de canard aux fruits secs

Abonnement à une box cuisine