Ma quinzaine de lecture-30 avril




J'adore les romans historiques, sutout ceux se passant au Moyen-Age. Celui-ci me fait penser au nom de la Rose : une enquête, un moine, son élève (qui cette fois est une femme).....Ce livre est sorti en 2010, donc pas tout récent. Voici le résumé d'Amazon ; j'ai beaucoup aimé ce livre meme si je pense que la fin etait un peu rapide et évidente.

Franconie, an 799, à la veille du sacre de Charlemagne. Fille d’un célèbre scribe byzantin, Theresa est apprentie parcheminière. Un drame l’oblige à quitter sa ville et à se réfugier dans la cité abbatiale de Fulda. Là, elle devient la scribe du moine Alcuin d’York, véritable Sherlock Holmes en robe de bure, qu’elle assiste dans ses enquêtes. Mais elle découvre que, dans sa fuite, elle a emporté à son insu un précieux parchemin qui pourrait bien sceller l’avenir de la chrétienté... À travers les aventures de Theresa, La Scribe évoque une page décisive du christianisme au Moyen Âge. Coups de théâtre et rebondissements se succèdent dans ce passionnant roman historique, qui mêle personnages fictifs et personnages ayant réellement existé.

---------------------------------------------------------------------

Mon deuxième livre ce mois-ci figure sur la liste des best sellers en France : il s'agit d'un manuel de conseils sur le cerveau, comment l'entretenir, comment le comprendre, et comment le nourrir. Il se lit facilement, n'est pas trop technique. A lire si vous voulez garder un cerveau "frais" pendant vos vieilles années. Je ne l'achèterais cependant pas car beaucoup des infos se retrouvent dans les magazines et à la TV.


----------------------------------------------------------------



La seiche par Maryline Desbiolles 

Ce livre date déjà de 17 ans mais je ne l'avais jamais lu.

Résumé (pris sur Amazon) Une femme seule prépare des seiches farcies pour ses invités du soir. Et cuisiner, c'est tout un art. L'art de recevoir, d'offrir, de se mettre en scène et de séduire. Cuisiner c'est sentir, toucher, goûter. Et c'est aussi se plonger dans ses souvenirs d'enfance, ses désirs ou ses peurs... La nostalgie a parfois un goût d'huile d'olive et de confiture de tomates vertes. Un récit pur et poétique, qui se savoure tout doucement.


Il se lit très vite (moins de 80 pages) et déroule à chaque chapitre une phrase d'une recette de seiche provencale. La recette est prétexte pour l'auteur à raconter des souvenirs d'enfance, à parler de ses sentiments, et à émettre des réflexions sur la cuisine et son influence sur nos vies. Au final même si vous n'aimez pas ce genre de lecture (les phrases sont à rallonge) vous aurez au moins obtenu une bonne recette de seiche! Moi j'ai bien aimé car j'aime lire ce genre d'ouvrage qui se lit pour le plaisir des mots et des descriptions, même s'il n'y a pas vraiment d'histoire avec un début et une fin (sauf celles de la recette).




Commentaires

  1. Tu me donnes tellement envie de lire ces livres là !! Merci !!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Merguez maison/ Homemade merguez sausages

Mousse-crème au chocolat

Terrine de canard aux fruits secs