Articles

Affichage des articles du juin, 2017
Image
Connaissez-vous la Dakatine? C'est une de mes petites madeleines de Proust....Produite à Strasbourg, (eh oui!) elle est surtout orientée vers un marché de consommateurs créoles et africains. Culturellement, cette pate n'est pas appréciée par beaucoup de Français du continent, à part peut-être ceux qui aiment la cuisine asiatique qui en utilise dans ses sauces.
Je n'en trouve pas aux USA mais il existe ici plusieurs marques de pate de cacahouete, et on peut même en trouver fraichement moulue dans les épiceries naturelles. Les USA sont le premier consommateur de "peanut butter", suivis par les Canadiens et les...Hollandais.
Ici, on le mange tartiné sur du pain de mie, sous une couche de confiture de raisins ou de fraises. Moi je le préfère salé, en rougail avec de la tomate, ou parfois au petit déjeuner sur une tartine avec de la banane. Mon mari le zoreil s'y est mis et accompagne souvent son riz de pate de cacahouète....On le trouve aussi en confections (Pea…

Ma quinzaine de lectures, mi- juin 2017

Image
Si vous aimez les grandes sagas ou souffle le vent de l'aventure, de la vengeance et des grands espaces, alors vous aimerez ce roman qui m'a d'abord attirée parce que son action se déroule dans ma région de Californie (Santa Barbara/Santa Maria). Le résumé :  1870, dans le Bordelais. À la suite d’une machination, Victor Paleyras est contraint de céder le château viticole bordelais appartenant à sa famille depuis trois générations. Il part avec les siens refaire sa vie en Californie, autre pays du vin.     Les Paleyras s’installent dans une vallée propice à la culture de la vigne et à l’élevage des chevaux. Ils se font une place parmi les Indiens, les aventuriers et les outlaws dans ce pays neuf, sauvage, où règne la loi du plus fort. Confrontés à d’innombrables dangers, ils doivent aussi faire face au traumatisme de leur fille Enora, victime d’un viol avant leur départ de France.     Cavalière exceptionnelle, sa force de caractère, sa personnalité hors du commun, l’amour de …

rodeo de Santa maria

Image
On n'était pas là l'année dernière, et on avait raté l'événement de l'année à Santa Maria : le rodéo. Cette fois j'ai pu obtenir des billets à bas prix en tant qu'employée municipale et on ne s'en est pas privés! C'était le meilleur rodéo auquel j'ai pu assister dans ma ville aux USA.

Tout bon événement public commence avec la prière et le drapeau (qui est arrivé avec un parachutiste en plein centre du terrain). Ensuite, le rodéo comporte plusieurs épreuves : le "roping", d'abord avec un seul cow-boy qui saute depuis son cheval sur un veau, et lui attache les 4 pattes le plus vite possible, puis le roping à deux, ou le premier cavalier attrape au lasso les cornes d'un jeune taureau puis le second lui attrape les deux pattes arrière, toujours au lasso et depuis son cheval. Cette dernière partie n'est pas évidente car il faut attendre la second ou l'animal lance ses deux pattes en arrière en courant.





Il y a aussi le rodéo lu…